Business

L’Europe mise sur l’entrepreneuriat pour la relance de l’économie

Depuis quelques années, les gouvernements des pays européens mènent des politiques d’incitation économique afin de booster l’entrepreneuriat auprès de leur population. Plusieurs financements ont été mis en place pour les TPE et les PME sous forme de subventions, de prêt ou de garanties. Ces aides sont gérées via des fonds structurels ou des programmes d’accès directs de l’UE. Dans le cas des fonds structurels, seules les régions économiquement moins développées, encore appelées régions de « convergence » peuvent bénéficier des aides pour le cofinancement des investissements. Pour les autres régions, l’accent est mis sur les actions exerçant un effet de levier comme la formation à l’entrepreneuriat, le transfert de technologie ou les pépinières d’entreprise. Afin d’en bénéficier, vous aurez besoin de constituer une entreprise, et pour ce faire vous pouvez obtenir des informations sur https://www.portail-entreprise.club/, afin de vous renseigner sur les formalités et actions à mener selon votre projet d’entreprise.

Quelques mesures prises en France pour faciliter l’entrepreneuriat

Selon Schumpeter, un entrepreneur est une personne qui veut et qui est capable de transformer une idée ou une invention en une innovation réussit.  Cependant, il n’est pas facile pour tout le monde de se lancer dans une aventure d’entreprise, car beaucoup de personnes considèrent l’entrepreneuriat comme une prise de risque. C’est pour rassurer et inciter les jeunes à se lancer que la France a pris un certain nombre de mesures, comme la création d’un statut d’autoentrepreneur devenu micro entrepreneur, afin que ces derniers puissent jouir d’un certain nombre de mesures d’accompagnement sur le plan financier, administratif et social. En 2014, le ministère de l’Education National et de la Recherche a crée le statut national étudiant-entrepreneur dans le cadre du plan d’action en faveur du développement de la culture entrepreneuriale et de formation à l’innovation. Ce statut est délivré aux candidats en fonction de la réalité et de la qualité de leurs projets.